Les différentes positions pour allaiter

les-differentes-positions-pour-allaiter

Afin que l’allaitement se fasse dans les meilleures conditions, autant pour nous que pour bébé, il nous faut adopter les bonnes positions ! Elles aident notre petit à bien téter et nous évitent bien des douleurs.

Pour un allaitement réussi, il faut adopter la bonne technique et surtout la bonne position. Celle-ci nous permettra de nous sentir à l’aise, nous évitera la fatigue et permettra à bébé de bien manger. Les positions peuvent varier mais les bases restent les mêmes. Il faut tout d’abord veiller à ce que notre dos et nos bras soient bien en appui contre un support, un coussin, par exemple. En étant à l’aise, nous serons détendues et nous pourrons nous consacrer entièrement à ce petit tête à tête privilégié.

Bébé doit aussi avoir la tête à hauteur de notre sein, pour lui permettre de prendre le mamelon entièrement dans sa bouche. C’est la règle d’or afin d’éviter les crevasses. Nous devons aussi nous assurer que son corps – et pas seulement sa tête – soient totalement dirigés vers nous.

Quatre positions phares

Lors de l’allaitement au sein, la position la plus commune est la berceuse. La maman est installée sur une chaise, un fauteuil ou sur le lit, à demi allongée. L’important est d’avoir le dos bien droit ou callé. Si nous optons pour une chaise ou un fauteuil, veillons à avoir les pieds bien à plat sur le sol et les genoux à hauteur du bassin. La priorité : le confort ! Un coussin bien placé nous évitera la fatigue causée par le poids de bébé. Dans cette position, la tête de bébé repose sur notre avant-bras et son corps est tourné vers le nôtre : il est très près de notre ventre. Ses fesses reposent soit sur nos genoux, soit au creux de notre main.

Autre position, celle dite du ballon de rugby, bébé est allongé sur un coussin, les jambes vers l’arrière. Il est au niveau de notre hanche, avec la tête orientée vers notre sein. Nous pouvons passer notre bras au-dessus de lui et lui soutenir un peu la tête. Cette position est confortable pour nous comme pour bébé. Les jambes sont étendues ou recroquevillées. Cette position est très adaptée à l’allaitement de jumeaux ou en cas de naissance par césarienne.

Si notre enfant tête trop vite et qu’il a tendance à s’étouffer, nous pouvons le positionner en face de notre sein et le tenir à califourchon. Cette position est plus appropriée à partir de ses deux mois. Notre tout-petit peut facilement prendre le mamelon entièrement dans la bouche et le petit rôt qui coince peut sortir plus rapidement.

Mais il n’y a pas que les positions assises qui assurent un allaitement confortable. Nous pouvons rester allongées sur le côté et allaiter en toute sérénité. Il faut alors nous installer sur le côté, avec les jambes repliées et un coussin sous la tête. Nous mettrons alors bébé juste à côté de nous, sur un oreiller, pour qu’il soit à la bonne hauteur. Cette position est également idéale si nous avons subi une césarienne et pendant les tétées nocturnes. Elle nous permet de nous reposer et d’être tout à fait détendues.

Ce qu’il nous faut absolument garder en tête, c’est qu’il est important que nous soyons tout à fait sereines lors de l’allaitement. Les différentes positions que nous adoptons lors de ces tendres moments de complicité peuvent varier au fur et à mesure que bébé grandit.

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire